Prix de reconnaissance  » Le Sanglier d’Argent « 

 

sanglierdargent

« L’appréciation est pour l’instant

La reconnaissance est pour toujours »

 

Un prix de reconnaissance est remis afin de souligner la participation exceptionnelle de certaines personnes qui se sont impliquées depuis de nombreuses années au sein de notre association, soit au Conseil d’administration ou comme travailleur dans l’ombre.

2018

François D’Amours

 

Oscar D’Amours

 


2016

6 personnes ont reçu ce prix 

Jean-Marc D’Amours et Denise Roussel, détenteurs des cartes de membres #1 et #2 et membres fondateurs de notre association.
damoursjean-marc

Laurent D’Amours, collaborateur précieux pour la généalogie

Nadia D’Amours, comptable, qui prépare nos états financiers depuis de nombreuses années et ce, bénévolement. Le prix a été reçu par sa mère, Anita Paradis.

Paul D’Amour, président de 2011 à 2015

Mona Banville, responsable de l’informatique et des liens avec les membres

Un Sanglier d’Argent à également été remis à Angèle D’Amours, qui a été une précieuse collaboratrice en généalogie, et ce, depuis les débuts.

 

Prix de reconnaissance  » Laurier d’Or « 

 

Prix de reconnaissance  » Laurier d’Or « 

 Lors de l’Assemblée générale tenue à Rivière du Loup le 6 août 2006, les membres ont approuvé la création d’un prix reconnaissance à l’occasion du 10e anniversaire de l’Association des familles d’Amours. Le conseil et les membres de l’Association ont convenu d’attribuer à ce prix le titre de «Laurier d’Or», symbolisant à la fois l’effort, la réussite et la reconnaissance des pairs.

Ce prix qui sera attribué à tous les deux ans lors des rassemblements, se veut une marque de reconnaissance envers ceux et celles qui ont apporté une contribution significative au bénéfice de notre Association. Cette contribution remarquée doit s’inscrire en support de la promotion des valeurs fondamentales de l’Association telles que retenues lors de l’Assemblée générale du 5 août 2005, soit le développement des connaissances et la transmission de notre histoire, tout en suscitant le sentiment d’appartenance et de fierté en regard de notre passé. Comme il importe de reconnaître la participation des hommes et des femmes, des jeunes et des moins jeunes dans l’avancement de l’Association afin d’en assurer la pérennité, ces préoccupations devront se refléter dans l’attribution du prix reconnaissance.

Ainsi, à tous les deux ans, aux années paires, l’Association attribuera deux reconnaissances à des personnes de sexe différent et/ou de catégories d’âge différentes.

Les formulaires pour les mises en candidature seront transmis aux membres en même temps que la demande de renouvellement des cartes de membre lors des années paires.

Les conditions pour qu’une personne soit mise en nomination sont les suivantes :

 1. être membre en règle de l’Association ;

2. soumettre un bulletin de mise en nomination signé par trois membres de l’Association;

3. fournir un court texte exposant les motifs qui justifient la candidature pour un «Laurier d’Or».

Les candidatures seront par la suite soumises à un jury de trois personnes désignées par le conseil. Les recommandations, à la suite des délibérations, seront transmises au conseil qui dévoilera les noms des récipiendaires lors du rassemblement.

cliquez ici pour le formulaire de mise en candidature


Le récipiendaire du Laurier d’Or 2018

Lauradin D’Amours de Gatineau

Les récipiendaires du Laurier D’Or 2016

  • Yvette Bélanger et Jean-Louis D’Amours

2016-Yvette et Jean-Ls D'Amours

Yvette Bélanger, Réal D’Amours, prés. et Jean-Louis D’Amours

 

Les récipiendaires du Laurier d’Or 2012

  • Monique Marchand et Réal D’amours

Laurier d'or 2012

Le président, Paul D’Amours, Monique Marchand et Réal D’Amours

 

Les récipiendaires du Laurier d’Or 2010

  • Anita Paradis et Alcide D’Amours

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les récipiendaires du Laurier d’or 2008

 

  • Alban D’Amours

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Gervais D’Amours

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Rassemblements

 


 

 

Cliquez pour accéder aux photos-souvenirs de nos rassemblements passés.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le dictionnaire des Familles D’Amours 2012

L’association des Familles D’Amours a publié en 2012 un dictionnaire de généalogie. Bravo à Alcide, Anita et tous les membres du comité de généalogie, qui ont travaillé sans relâche pour terminer la dernière version qui fût officiellement dévoilée le 4 août 2012 à Montmagny. Le dictionnaire contient la descendance connue jusqu’à ce jour de Mathieu D’Amours et Marie Marsolet. Malheureusement la version papier n’est plus disponible mais il est toujours disponible en version  CD-ROM (fichier pdf).

Comment commander ? C’est facile, tout simplement d’imprimer le formulaire ci-joint (en pdf), le remplir, joindre votre chèque et le poster à l’adresse indiquée.

La commandes vous sera posté aussitôt le paiement reçu.

Cliquez ici pour imprimer le Formulaire de commande du Dictionnaire généalogique des Descendant de Mathieu D’Amours

La plaque commémorative du Vieux Québec

Plaque commémorative du Vieux Québec

L’année 2001 marquait le 350e anniversaire de l’arrivée de Mathieu D’Amours à Québec. En assemblée générale, les participants ont décidé de l’installation d’une plaque de bronze soulignant l’anniversaire de l’arrivée de l’ancêtre Mathieu.

La plaque a été fixée sur le mur d’un édifice situé sur les lieux même où Mathieu D’Amours et Marie Marsolet ont élevé quelques-uns de leurs nombreux enfants.

Cet édifice de la rue  Sous-le-Fort, à Québec, porte le numéro civique 41.

La maison Pierre-du-Roy aussi nommée  Maison Duroy-Leduc

La plaque situé au 41 rue Sous le Fort est sur le site patrimonial de l’Habitation-Samuel-De Champlain correspond à l’emplacement de la fondation de la ville de Québec, premier établissement français permanent en Amérique, en 1608. Il est situé dans le secteur Place-Royale, au coeur de l’arrondissement municipal de La Cité-Limoilou de la ville de Québec. La forme trapézoïde du toit de la maison Leduc est peu commune.

ANNÉE

CHRONOLOGIE

1657 Mathieu D’Amours obtient cet emplacement (anciens lots nos. 2287 & 2288) de son beau-père, Nicolas Marsolet.
1682 La maison est détruite lors de l’incendie de la basse-ville.
Après 1682 Mathieu D’Amours fait reconstruire la maison.
1725 La maison Duroy appartient au boucher Pierre Duroy et à sa femme, Marguerite Levasseur. La maison Leduc est construite pour un autre boucher, Guillaume Leduc. La restauration de la maison reproduit le volume original de 1725. (Site SODEC)
2001

Installation de la plaque commémorative de l’arrivée de Mathieu D’Amours

 

 

Latitude : 46° 48′ 45.8″
Longitude : -71° 12′ 11.3″
Désignation cadastrale : Lot 1 212 181 Ptie

 cliquez ici pour localiser la plaque sur google map

Réal D’Amours, président à l’époque de l’association et monsieur Alban D’Amours, président et chef de la direction de Desjardins,  procédaient au dévoilement de cette plaque, le 11 août 2001.

Bravo à l’équipe qui a réalisé ce beau projet ! 

plaque

Texte de la plaque

Hommage et reconnaissance à Mathieu d’Amours à l’occasion du 350e anniversaire de son arrivée à Québec.

Mathieu d’Amours, sieur de Chaufours, né à Paris en 1618, arrive à Québec en 1651 en compagnie du gouverneur Jean de Lauson.

En 1652, il épouse Marie Marsolet, fille de Marie Le Barbier et de Nicolas Marsolet, célèbre interprète auprès des Algonquins et des Montagnais. Il acquiert de ce dernier en 1657 l’emplacement de la rue Sous-le-Fort à Québec.

Mathieu d’Amours fait sa marque comme armateur, major de Québec et membre du Conseil souverain, fonction qu’il occupe de 1663 jusqu’à sa mort survenue le 9 octobre 1695.

Le 8 novembre 1672, l’intendant Jean Talon, reconnaissant ses mérites, lui concède la seigneurie de Matane dont le titre officiel de concession sera émis le 26 juin 1677.

Association des familles D’Amours inc.
Le 11 août 2001