Mot du président

Mot du Président

Savez-vous que je suis le doyen des membres fondateurs de notre belle Association ? En effet, dès la première assemblée générale tenue dans l’Auditorium de la Polyvalente de Trois-Pistoles, il n’a pas fallu grand temps que mon nom et celui de sept autres personnes s’affichent sur la liste des candidats.

Devant non seulement assumer les défis de mettre sur pied notre organisation, il fallait aussi tenter de lui donner un profil invitant, intéressant et instructif sur nos origines. Petit à petit, avec le bon vouloir, la disponibilité, la fusion des idées et des démarches, nous avons réussi à étendre notre rayonnement tant aux États-Unis que dans presque toutes les provinces canadiennes. Je suis le seul des membres fondateurs à assurer notre pérennité avec l’aide, bien sûr, des nouveaux collaborateurs qui ont, eux aussi, à coeur l’avenir de notre Association.

Notre présence est forte, non seulement généalogiquement, mais aussi sur le plan social. Laissez-moi vous raconter une des nombreuses anecdotes prouvant que notre présence a contribué à trouver d’heureuses solutions.
Cet hiver une importante compagnie américaine dont le mandat est de trouver la trace d’héritiers pour laquelle les banques n’ont pas été en mesure de dénicher les bénéficiaires de successions est entrée en contact avec nous. À titre de président de l’Association, cette firme m’a contacté par le biais de l’internet, pour me demander si je connaissais une telle personne, dont les parents devaient vivre dans une certaine communauté.
Après avoir fait des vérifications de sécurité et grâce à notre Association, la famille a été en mesure de récupérer un héritage qui aurait sûrement été attribué à une organisation ou à un fonds gouvernemental. C’est la Banque Royale qui a mis en marche cette recherche.
Voilà, un autre service parallèle que peut rendre votre Association et il y a encore beaucoup d’avenues à explorer.
Finalement, nous souhaitons établir une banque de photos de nos ancêtres. Nous vous invitons fortement à numériser vos veilles photos, d’abord pour vous, pour en assurer la conservation et par la suite pour les partager avec votre famille et puis, pourquoi pas, avec votre Association ; c’est le meilleur moyen d’en assurer la protection.Ajoutez des précisions sur les noms, les lieux et circonstances de la prise de la photo.

Puis, pourquoi pas offrir une carte de membre à un cousin ou une cousine. Car les premiers amis(es) que nous avons, n’est-ce pas un cousin ou une cousine. On se perd avec le temps, mais nos rassemblements bisannuels sont une excellente occasion d’échanger nos souvenirs.
Notre prochaine rencontre aura lieu en 2020, lieu à déterminer

À la prochaine.

Réal D’Amours, président

Tout cela « Pour que demain se souvienne ! »

Réal D’Amours


Words of the President

Do you know that I am the dean of the founder members of our beautiful Association? Indeed, from the first general assembly held in the Auditorium of the Polyvalente of Trois-Pistoles, it didn’t take much time for my name and that of seven other people to be proposed on the list of candidates.

Not only did the candidates need to accept the challenges to set up our organization, it was also necessary to try to give it an inviting, interesting and instructive profile onto our origins.
Little by little, with goodwill, availability and the fusion of ideas and initiatives, we managed to widen our horizons to both the United States and almost all the Canadian provinces.
I am the only one of the founder members to assure our sustainability with, of course, the help of new collaborators who also have the future of our Association at heart.

Our presence is strong, not only genealogically, but also on the social matter. Let me tell you one of the numerous anecdotes proving that our presence contributes to find happy solutions.

This winter an important American company who had the mandate to find heirs, that banks were not able to find for a succession case, got in touch with us. As president of our Association, the firm contacted me via Internet, to ask me if I knew this person whose parents had lived in a certain community.

Having making security checks, and thanks to our Association, the family was able receive an inheritance, which would certainly have been attributed to an organization or to a governmental fund. It was the Royal Bank who instigated the research. This is an example of a parallel service your Association can give and there are some other avenues to be explored.

Finally, we wish to establish a bank of photographs of our ancestors. We strongly invite you to digitize your old photographs, first of all for you, to assure their preservation and also to share them with your family and then, why not, with your Association; it is the best way to assure their protection. Please include names, places and circumstances of when the photographs were taken.

Then, why not offer a membership card to a cousin. Because are they not the first friends we have? We often lost contact over time, but our biannual gatherings are an excellent opportunity to exchange our souvenirs.

Our next meeting will take place in 2020, place to be determined

Réal D’Amours, president